Actualités


Naucelle

Actualité du : 5 avril 2017

Retour sur l’exposition de Saget Yves

JPEG - 240.9 ko

« Il était jour, une photo. »
Ainsi commence cette épopée photographique.
A chaque jour sa peine dit le commun des mortels
A chaque jour son cliché pour notre hôte Saget
Yves Saget nous le connaissons bien ou tout du moins un peu, car connaît-on jamais quelqu’un, son ossature, sa structure intellectuelle et psychique.
Yves est assurément, non un solitaire, mais un homme seul comme nous le sommes tous
Seul, mais, avec les autres autour, pour communiquer, pour partager, pour se confronter et se conforter, intrinsèquement seul mais pour mieux s’allier, pour mieux se construire et bâtir une vie, un destin…

JPEG - 246.9 ko

Sinon comment comprendrait-on son désir du bien faire et au plus haut niveau.
Il y déjà 10 ans, 2007, Yves Saget est sacré, consacré, meilleur ouvrier de France.
Son œuvre une urne dense, un vase plein, élégant et parfait, de belle taille, tout en volutes et en arrêtes, digne des plus belle œuvres, fait montre de son expertise à tailler la pierre.
Si vous allez là bas à Lacombe de Quins, vous pourrez l’admirer et jauger ainsi de la compétence et de la hardiesse de son concepteur,
Yves Saget, quasi tous les jours, aussi vous passez devant la dalle aux écritures « Las causas sont come las creses, d’unes caminant sul mar que per elles y a pas de mar » a dit Boudou, Saget l’a inscrit dans le grès, œuvre pérenne donc, la pierre de Rosette et de Figeac réunis ici façon Naucelle.

JPEG - 274.9 ko

Œuvre immuable à l’épreuve du temps sur la place, œuvre éphémère et modulable ici à La Quincaillerie, Yves vous dira pourquoi dans quelques instants,
Mais, vous reviendrez ici dans cette salle, je vous y invite, quand les fastes et l’agitation du vernissage seront passés, vous viendrez vous confronter à son œuvre, cette circularité vous envahit, vous capte, vous impressionne et vous emporte :
366 vues, ce jour classées chronologiquement,
Là un visage, là une fleur, une attitude, un homme, un paysage,
Hasard d’une rencontre, d’un coup de cœur,
Etait-ce à midi, à l’heure du thé ou bien au soir tombé ?
De quoi est faite une vie ?
De larges plans mais aussi des parcelles, de morceaux, des grains de lumière.
Du petit bout de la lorgnette, un kaléidoscope de tranches de vie souvent inanimées mais toujours habitées, mais pourtant qui nous touchent, nous émeuvent, vous attachent un peu plus aux choses quotidiennes, qu’on pourrait croire banales mais qui ne le sont pas, des éclats, des subtilités, des instants, des murmures, des riens et qui pourtant sont tout.
Partout la main de l’homme qui transforme et qui crée. C’est l’artisan qui parle et quel artisan il est.
Nature sublimée.

JPEG - 229.7 ko

Yves ne passe pas en étranger auprès des scènes de la vie, il perçoit, il jauge, il saisit, il s’imprègne et il magnifie.
Que de diversité dans les thèmes saisis.
Que d’unité de traitement dans l’oeuvre qu’il nous offre.
C’est l’âme d’un poète qui véritablement l’habite et le guide.
Il nous emmène, nous invite dans son monde où les choses qui paraissent anodines se hissent au dessus des nuages comme une modeste fleur des champs nous offrirait quelque éthérée et subtile fragrance.

JPEG - 608.9 ko