Imprimer cette page

Les curiosités en Naucellois

Le château du Bosc

Le château du Bosc, Enfance de Toulouse-Lautrec

La notoriété de la commune de Camjac repose en majeure partie sur la présence du château du Bosc, demeure d’enfance du peintre Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) dont le nom reste attaché au Paris des plaisirs de la Belle Epoque. A chaque pas, sous les vieux arbres du domaine, on bute sur son ombre. Dans l’allée, on le croise sur le tricar Bollée que conduit l’un de ses cousins, le docteur Gabriel Tapié de Céleyran. Près de la chapelle, on le regarde peindre à l’ombre, tandis que l’une de ses cousines pose et rôtit au soleil. On emboîte son pas curieux pour aller voir les animaux de la ferme. On le suit encore dans le bois de la Gravasse, puis dans l’orangerie où il ne résiste pas à l’envie de crayonner des chevaux sur les plâtres des murs...

Les deux tours du château datent du XIIe siècle, au temps où Le Bosc était une forteresse. Remaniée au XVIe siècle, comme l’attestent les fenêtres à meneaux, puis au XIXe siècle par la grand-mère maternelle du peintre, cette demeure est ouverte au public toute l’année depuis 1954.
On visite tour à tour la bibliothèque, la grande salle, ou salle des gardes qui s’orne d’une cheminée Renaissance portant la date de 1521, un oratoire du XIIe siècle, le grand salon et ses tapisseries d’Aubusson du XVIIIe siècle, la chambre d’enfant du peintre et un musée où sont rassemblés œuvres de jeunesse, lithographies et affiches.
Fait exceptionnel, de père en fils ou d’oncle à neveu, Le Bosc n’a jamais été vendu. Il appartient toujours à la famille Tapié de Céleyran.

S’y marient habilement génie du lieu et lieu de génie...

JPEG - 144.4 ko
JPEG - 288.8 ko
3 vues extérieures
JPEG - 79.8 ko
JPEG - 120.7 ko
JPEG - 243.2 ko
3 vues intérieures
JPEG - 86.8 ko

Toulouse-Lautrec au Bosc

Si Lautrec est connu comme l’une des figures majeures du cercle artistique parisien de la fin du XIXe siècle, ses origines provinciales le sont moins. Le peintre du Moulin Rouge, du Divan Japonais, ou bien encore des maisons closes parisiennes, est issu d’une très ancienne famille de la noblesse du Sud-ouest, celle des Comtes de Toulouse.
La famille vit dans plusieurs demeures : l’hôtel du Bosc à Albi, maison natale du peintre, le château de Céleyran dans l’Aude et le château du Bosc dont Henri est l’héritier. Il y passe une partie de son enfance.

 Plus tard, quand il est installé dans son atelier parisien, Lautrec retrouve ses parents, grands-parents, et nombreux cousins, chaleureusement réunis au Bosc lorsque arrivent les fêtes de Noël et pendant la période estivale...

Dessins réalisés par Lautrec sur les murs de l’orangerie : sa passion pour les chevaux et une caricature de son cousin Gabriel.

JPEG - 63.4 ko

Il est possible de visiter le château du Bosc en compagnie de la propriétaire, Madame Tapié de Céleyran.
Pour tout renseignement, veuillez téléphoner au 05 65 69 20 83.