Imprimer cette page

Camjac

Présentation

Camjac est une commune rurale située à l’Est de Naucelle. Sa superficie est égale à 2303 ha et elle compte 556 habitants en 2013.

Camjac est bordée, à l’Est, par la profonde vallée du Viaur, principal fleuve arrosant le Naucellois. Le bourg de Camjac, aujourd’hui constitué de l’Eglise de Camjac et de fermes agricoles, se situe au centre de la commune et au Nord de La Croix Rouge, bourg constituant le cœur de Camjac où se sont développés les services communaux (Mairie et Ecole), ainsi que les principales zones d’habitats le long de la RD 10, qui relie Naucelle et Camjac à Réquista. Au Nord de la commune se trouve le hameau de Frons, troisième bourg de la commune.

Enfin, au Sud de la commune, non loin de la Croix Rouge, se trouve le Château du Bosc, demeure familiale du peintre Henri de Toulouse-Lautrec. Ancienne forteresse féodale du XIIe siècle, l’édifice actuel fut reconstruit à la fin du XVe siècle et modernisé au XIXe siècle. Répertorié à l’inventaire des Monuments Historiques et ouvert au public, le château plonge le visiteur dans l’enfance du peintre qui y fit de nombreux séjours.

Les Curiosités à Camjac :

- Église paroissiale de Camjac (XIXe, siècle) : cloche de 1670 et cuve baptismale en pierre (XIVe siècle - XVe siècle) ; fresques néo-romanes réalisées en 1956-1957 par une équipe d’artistes de l’école des beaux-arts de Clermont-Ferrand.
- Église paroissiale de Frons (XIXe siècle) : grand retable de Xavier Jeanjean, menuisier à La Selve (1857) ; croix de cimetière (XIXe siècle).
- Oratoire de La Garde à 500 mètres de l’église de Camjac, dédié à un ancien desservant de la paroisse, l’abbé Geniez (1871 -1938), composé d’une énorme meule à écraser le grain.
- Nombreuses croix de chemins.
- Ruisseaux du Lecouls, du Vernhas et du Congorbes.
- Des moulins tournaient autrefois sur le Viaur, au Navech ; sur le Lecouls (un moulin est attesté à la Mouline depuis 1378 : il fut transformé au XXe siècle en minoterie) ; trois fonctionnèrent à La Vialette et le Roudet (roue motrice horizontale) du Moulin-Bas de La Vialette (2 m. de diamètre, équipé de 24 cuillères ou esclops) est exposé dans l’une des antennes du Musée du Rouergue, à Salles-la-Source.