Imprimer cette page

02 - Transport et déplacement

Présentation

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) du Naucellois exprime le projet intercommunal pour l’aménagement du territoire au cours des dix prochaines années.
Il définit les orientations générales des politiques d’aménagement, d’équipement, d’urbanisme, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques. Le PADD arrête les orientations générales concernant l’habitat, les transports et les déplacements, le développement des communications numériques, l’équipement commercial, le développement économique et les loisirs. Il fixe également des objectifs de modération de la consommation de l’espace et de lutte contre l’étalement urbain.

En terme de transport et déplacement, l’objectif est de qualifier un réseau multimodal de déplacement à l’échelle du territoire. Il s’agit alors de gérer les problématiques de transport, de déplacement et de sécurité routière.

Valoriser la gare comme point d’intermodalité à l’échelle du Naucellois.

Le Naucellois dispose d’une gare permettant de rejoindre les villes de Rodez et d’Albi, avec plusieurs aller/retour quotidiens. Cette infrastructure de déplacement, outre le fait qu’elle procure au territoire une connexion avec les grandes agglomérations voisines, permet d’offrir aux habitants une alternative à l’utilisation de leur voiture individuelle.

Par l’objectif de valoriser cette infrastructure comme point d’intermodalité, les élus du territoire ont décidé de conforter l’attractivité du territoire intercommunal, tout en répondant à un des objectifs du Grenelle de l’Environnement, à savoir, la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements.

JPEG - 1.2 Mo

Organiser le stationnement et les aires de covoiturage aux abords de la gare, des échangeurs et aux carrefours des lieux stratégiques.

JPEG - 130 ko

Avec l’aménagement de la voie express et de deux échangeurs sur le territoire, le Naucellois sera accessible plus rapidement des agglomérations de Rodez et d’Albi, pouvant ainsi drainer des nouvelles populations à la recherche d’un cadre de vie en milieu rural, et se dirigeant sur ces agglomérations pour aller travailler.

Dans un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements et de proposer des alternatives aux déplacements en voiture individuelle, l’intercommunalité souhaite aménager des aires de covoiturage sur différents lieux stratégiques du territoire.

Aménager et sécuriser les espaces de circulation en priorité sur un rayon de 5 km autour de la gare et des échangeurs.

Le Naucellois est aujourd’hui en cours de structuration autour de l’aménagement de la voie express entre Rodez et Albi. Afin de profiter des avantages de cette réalisation, les élus de la CCN ont décidé de privilégier les aménagements sur les communes se situant à proximité de ces infrastructures.

JPEG - 1.8 Mo

Proposer un circuit alternatif à la 2X2 voies pour entrer sur le Naucellois, plus touristique, par le Pont de Cirou.

Le Naucellois est un territoire reconnu pour ses qualités paysagères qui représentent des atouts pour un tourisme de proximité, d’une part, et des touristes originaires de régions plus éloignées, d’autre part.

Afin de valoriser ses atouts (hameau typique, patrimoine architectural, paysage bocager, fenêtres visuelles…), le projet intercommunal veut aménager la RD58 comme itinéraire touristiques et éviter l’effet de transit que peut engendrer l’aménagement d’une voie express.

Requalifier les traverses d’agglomération et affirmer de nouvelles centralités sur Saint-Martial, Naucelle Gare, La Mothe.

Actuellement, la RN88 traverse les agglomérations de Saint-Martial, Naucelle Gare et celle de La Mothe, donnant ainsi à ces secteurs bâtis, un aspect plus routier que celui d’une rue de village, malgré la présence de commerces et d’équipements sur certaines agglomérations.

Avec l’aménagement de la voie express, une part importante du trafic sera reportée sur cet axe et ne concernera plus les traversées d’agglomération. A ce titre, les élus de la Communauté de Communes veulent requalifier ces traversées d’agglomération et leur donner une nouvelle centralité avec la présence de commerces et d’équipements publics.

JPEG - 471.4 ko

Inverser les priorités piétons-deux-roues-voitures.

Soucieux de réduire les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire intercommunal, la Communauté de Communes du Naucellois a pour objectif de privilégier les déplacements alternatifs au détriment des déplacements en voiture, par la réalisation d’infrastructures adaptées, connectées entre les différents points d’attractivité du territoire.

Aménager un cheminement piéton et cyclable de Naucelle à Naucelle-Gare en passant par le site de Bonnefon.

Le site de Bonnefon est un lieu qui offre des potentialités d’activités de loisirs, notamment pour la population locale. Ainsi, et afin de faciliter les déplacements alternatifs dans un souci d’aménagement durable du territoire, les élus communautaires veulent aménager un itinéraire doux entre le centre-ville de Naucelle, le site de Bonnefon et Naucelle-Gare.

Conforter les liaisons entre les petites unités de vie et Naucelle, y compris pour les deux roues, et le croisement avec des engins agricoles.

Naucelle est le principal pôle d’attractivité du territoire intercommunal avec la présence de commerces et de services à la population. L’urbanisation résidentielle s’est développée sur des secteurs en périphérie de la ville centre.
Dans le cadre du projet d’aménagement du territoire, la Communauté de Communes prévoit de conforter les liaisons entre les petites unités de vie et la ville centre de Naucelle, en prenant notamment appui sur les chemins ruraux et d’exploitation existants, tout en conservant l’utilisation de ces chemins par les engins agricoles.

Mettre en lien les différents itinéraires de randonnée et de promenade.

Une des attractivités du territoire intercommunal du Naucellois est le tourisme vert, dont une des composantes est la randonnée et la promenade. Plusieurs chemins de randonnées et de promenade existent à l’échelle de la Communauté de Communes et en direction des territoires limitrophes.
Dans le cadre du projet d’aménagement, les élus ont décidé de créer un maillage du territoire par les chemins de randonnées et de promenades, en inscrivant dans le futur, la réalisation des liaisons manquantes et indispensables.