Imprimer cette page

04 - Environnement et Paysage

Présentation

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) du Naucellois exprime le projet intercommunal pour l’aménagement du territoire au cours des dix prochaines années.
Il définit les orientations générales des politiques d’aménagement, d’équipement, d’urbanisme, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques. Le PADD arrête les orientations générales concernant l’habitat, les transports et les déplacements, le développement des communications numériques, l’équipement commercial, le développement économique et les loisirs. Il fixe également des objectifs de modération de la consommation de l’espace et de lutte contre l’étalement urbain.

En terme d’environnement et de paysage, il s’agit de prendre ne considération les composantes environnementales et paysagères dans l’aménagement et le développement durables du territoire.

JPEG - 1 Mo

Restaurer la biodiversité et fabriquer les continuités écologiques nécessaires.

La collectivité retient les orientations prioritaires suivantes en cohérence avec les enjeux prônés par le Grenelle de l’Environnement :
- Respecter et mettre en œuvre les logiques du projet de trames vertes et bleues sur les espaces agricoles et urbains aux différentes échelles du territoire.
- Faciliter le franchissement de la 2X2 voies et de la voie ferrée pour les espèces, notamment en confortant et restaurant les éléments naturels du paysage qui servent d’habitat ou de relais de déplacement à la faune (haies, boisements).

Protéger la ressource en eau.

Le PLUI du Naucellois doit être compatible avec les enjeux définis par le Schéma Directeur de Gestion des Eaux du Bassin Adour-Garonne, c’est pourquoi la protection de la ressource en eau est une impériosité. Aussi, la collectivité retient le principe de protéger les têtes de bassin versant, le système de chevelu des cours d’eau et les zones humides du territoire. La protection de la ressource en eau implique également d’encadrer réglementairement les rejets des eaux usées industrielles ou agricoles dans le milieu naturel, mais aussi de limiter réglementairement les ruissellements des eaux de pluie, pouvant polluer le milieu naturel.

JPEG - 1.7 Mo

Réintroduire du caractère au paysage.

Cette volonté primordiale pour les élus du Naucellois se décline ainsi :
- conforter le rôle de l’agriculture dans le maintien du paysage en maintenant les trames paysagères existantes identifiées comme secteurs à forte sensibilité de biodiversité, et participant aux logiques de trames vertes et bleues et assurant des continuités de biodiversité.
- restaurer le paysage des plateaux et éviter la fermeture des paysages dans les pentes et travers en favorisant la plantation de boisements sur les plateaux qui protègent des aléas climatiques et contribuent à la valeur agronomique des sols, mais aussi en préservant des haies ou encore en imposant la replantation de certaines.
- protéger et valoriser les espaces naturels et éléments patrimoniaux en confirmant et qualifiant les limites entre zones urbanisées et espaces naturels, mais aussi en préservant les fonds de vallées et espaces naturels, ainsi qu’en identifiant les petits éléments du patrimoine qui font la valeur du paysage intercommunal, et enfin en poursuivant l’effort de requalification des cœurs de bourgs et villages (par une limitation des surfaces imperméabilisées et une sauvegarde de la trame bocagère structurant leur périphérie).

JPEG - 1005.5 ko

Fixer des critères d’insertion paysagère et de qualité architecturale pour les bâtiments agricoles et professionnels.

En raison des caractéristiques techniques des bâtiments économiques et dans une volonté de préserver la qualité du cadre de vie des naucellois, il s’avère indispensable de fixer des critères qualitatifs d’intégration paysagère et architecturale de ces bâtiments.

Encadrer les projets d’énergie renouvelable .

Afin de limiter l’impact dans le paysage, mais aussi en terme de consommation de l’espace, tous les projets d’énergie renouvelable (parc éolien et/ou parc photovoltaïque) seront préalablement définis en vue d’un cadre réglementaire sur mesure.
Soucieuse de contribuer à la transition énergétique prônée par le Grenelle de l’Environnement, la collectivité favorisera, dans la mesure du possible, les projets de méthanisation pour la production de biogaz.